Scratch – Film de Sébastien Godron

Premier long métrage de fiction de Sébastien Godron, Scratch est un drame musical qui relate les défis de la jeunesse des quartiers défavorisés de Montréal.

https://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2015/07/scratch.jpg

Premier long métrage de fiction de Sébastien Godron, Scratch est un drame musical qui relate les défis de la jeunesse des quartiers défavorisés tels que Montréal-Nord, Côte-des-Neiges ou encore la Petite-Bourgogne. Un thème que Godron avait déjà exploré dans son documentaire District 67, primé au festival Vues d’Afrique en 2001.

Le film suit les traces d’autres œuvres récentes qui campaient leur scénario dans les communautés haïtiennes de Montréal, telles que Sortie 67 de Jephté Bastien ou plus récemment Noir (NWA) d’Yves Christian Fournier. Toutefois, Scratch se rapproche plus de l’esprit de Ma vie réelle, documentaire de Magnus Isacsson sorti en 2013, en mettant en avant le besoin vital d’exprimer leur désir de liberté par la musique et de mettre en mots leur révolte face à une société qui n’a pas vraiment réussi à les comprendre. Souvent associé à cet univers, le hip hop est décrit ici comme un moyen naturel de se dépasser et d’atteindre une célébrité toute relative. Mais cette compétition contre soi-même et contre les autres peut parfois engendrer des conséquences dramatiques.

Le film est dédié à la mémoire de l’artiste et comédien Lovhard Dorvilier, alias Le Voyou, décédé le 26 octobre 2014 à l’âge de 37 ans alors que le tournage du film touchait à sa fin. Dorvillier était aussi dans la distribution des films Sortie 67 et Noir (NWA).

Peu connu après une minime carrière en salle à Montréal, Scratch a obtenu une belle reconnaissance en récoltant 3 nominations aux Jutra 2016 pour Meilleure actrice de soutien (Schelby Jean-Baptiste), Meilleur montage (Hubert Hayaud) et Meilleure musique originale (Jenny Salgado, Luc St-Pierre, André Courcy). Ce premier film réussi a été présenté dans plusieurs festivals, dont le San Diego Black Film Festival ainsi qu’au 24e Pan African Film Festival de Los Angeles.

Un couple se regarde dans les yeux - Image du film Scratch de Sébastien Godron - © Bernard Fougères

Image du film Scratch de Sébastien Godron – © Bernard Fougères

Notes du réalisateur

Avec Scratch, j’ai voulu raconter une réalité qui est souvent méconnue et ignorée: les défis de la jeunesse des quartiers défavorisés tels que Montréal-Nord, Côte-des-Neiges ou encore la Petite-Bourgogne. Bien sûr, à travers les médias, il arrive de temps à autre que des nouvelles de ces quartiers nous parviennent et nous éclairent sur quelques faits divers, mais ces nouvelles sont oubliées aussi vite qu’elles sont apparues. Et c’est tout de même plus rare qu’on nous parle des drames humains qui se trouvent derrière ces faits divers. C’est ce que j’ai voulu faire avec ce film. Ne pas s’arrêter au procès du jeune Villanueva, mais essayer de comprendre pourquoi ce type d’évènement a pu se produire.

Je ne prétends pas avoir les réponses ou solutions à ces problèmes sociaux. Dans ce film, je m’intéresse au parcours de Leslie, un personnage emblématique de ces quartiers autour duquel gravitent d’autres jeunes sans ressources, qui tentent de faire leur place dans le monde. Pour moi, cette jeunesse baigne dans une urbanité évidente et constante, une urbanité qui ne laisse plus beaucoup de place aux rêves, aux exutoires. En fait, cette urbanité est tellement présente, lancinante que j’ai souvent l’impression qu’elle devient comme la bande sonore de leurs vies, une rythmique lourde et sourde. Et ça, pour moi, ce n’est pas sans rappeler le rap. Scratch est donc un drame musical, et chanté. J’espère aussi qu’en plaçant le rap au centre du drame, on verra qu’il est d’abord porteur de messages, crus certes, mais d’urgence. Qu’il est temps d’écouter ces messages, car ils sont directement liés à une réalité sociale.

Et puis, sur une note plus personnelle, pouvoir faire un film sur le hip-hop, pour l’irréductible fan que je suis, est un véritable cadeau.

Résumé

Scratch = faire tourner manuellement un 33t d'avant en arrière sur une platine disque

Arrivé à Montréal avec ses parents et son frère Frantz en 1994, Leslie est un jeune scratcheur, leader du groupe Lights And shadows. Parvenu au sommet de la scène locale, Leslie se veut un modèle pour la jeunesse et profite du succès sans se soucier du lendemain, au désespoir de ses parents.

Scratch = éraflure, égratignure

À la veille de la sortie de son nouveau disque, une équipe de télévision vient le rencontrer pour faire connaissance avec l'univers du groupe. Un soir, après un concert qui s'était pourtant bien déroulé, une altercation survient entre Leslie et son rival musical, Chucky Dee. Leslie est gravement blessé à la tête.

Scratch = départ, renouveau

Après cet incident grave dont il gardera à jamais des séquelles, et suite aux problèmes de Frantz avec la justice, Leslie ne sera plus le même homme. Dorénavant, il fera tout pour se sortir du ghetto et tentera avec son amoureuse Wendy de construire un futur meilleur.

©Charles-Henri Ramond

Distribution

Raphaël Joseph Lafond alias Narra (Leslie), Fayolle Jean Jr. (Frantz), Dominique Laguë (F-X), Elzensky Gauthier alias Wahlee Sparks (Hans), Schelby Jean-Baptiste (Wendy), Maryéva Métellus (Nirva), Samian (Mathieu), Fayolle Jean Sr. (Saurel, le père de Leslie), Marie-Aimée Cadet (Béatrice), Christian Paul (Mickael), Lovhard Dorvilier alias Le Voyou (Chucky Dee)

Fiche technique

Genre: drame musical - Origine: Québec, 2015 - Durée: 1h34 - Visa: 13 ans et plus - Première: Festival Fantasia, 30 juillet 2015 - Sortie en salles: août 2015, Montréal et Québec - Tournage: 17 jours du 4 au 29 octobre dans le quartier Petite-Bourgogne de Montréal - Budget approximatif: 1 million $

Réalisation: et scénario: Sébastien Godron - Consultant à la scénarisation: Marc Bisaillon - Production: Christine Falco - Société de production: Films Camera Oscura avec la participation de SODEC, crédits d'impôts provinciaux et Fonds Harold Greenberg - Direction de production: Sandrine Berger - Distribution: Filmoption International

Équipe technique - Costumes: Catherine Gauthier - Direction artistique: Patrick Binette - Maquillage: Josianne Cournoyer - Montage images: Hubert Hayaud – Musique: Jenny Salgado (J-Kyll) - Photographie: Michel St-Martin

Infos DVD/VOD

Scratch est disponible au Québec en DVD, en vidéo sur demande et sur iTunes (format panoramique, version originale française, sous-titres anglais et encodage pour malentendant français disponible) - Date de sortie: 23 février 2016 - Éditeur: TVA Films - Code UPC: 824255023009 - Suppléments: Commentaire audio, entrevues inédites, scènes inédites, bande-annonce officielle.

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives